Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par rayyan le Dim 2 Mai - 17:33

salam walaykum wa rahmatuAllah wa barakatuhou, 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Préface :

C'est sur la demande de mon très Respectueux et Honoré professeur Hazrat Mawlana Hâfez Hassen Gangoohi (ra) que j'ai composé ce fasciculesur la réalité du namaz. Le langage très simple est accessible à tous. Je ne saurai rendre hommageà mon Maître pour sa guidée qui a été la cause de cette création ainsi qu'à tous les nobles et vertueux écrivains : Hazrat Mawlana Mouhammad Ibrahim Dehlawi (ra), la Sagesse de la Oummah Hazrat Mawlana Achraf Ali Thânwi (ra), ainsi que la Conduite de l'Islam, Hazrat Mawlana Châh Walioullah Dehlawi (r a), dont les écrits et les recueils m'ont inspiré pour cette composition. Qu'Allah Le Très Juste illumine leurs tombes et accepte ce présent livret par l'Influx Spirituel (Faiz) de Ses Purs et Vénérés Élus. Aamine.

****** § *******

4
Que la Paix d'Allah et la Bénédiction Divine soient déversées sur le Bien-Aimé Prophète (s.a.w).



En langue Arabe la prière se dit Salât. Dérivé du mot "Sala" qui signifie "bois tordu redressé par la chaleur du feu. " La prière a ainsi été nommée car le' Nafs Ammâra ' (Moi Impérieux) présent dans l'être humain le rend imparfait. Aussi la prière lui a été ordonnée afin qu'il bénéficie par cet intermédiaire de la chaleur de la Proximité Divine dans Sa Grâce Infinie, et ainsi toutes les turpitudes s'éloigneront de son âme qui purifiée, se redressera comme un roseau.



"En vérité la salât préserve (l'homme) de la turpitude et du blâmable " (Ch. 29 V 45)

Salât vient aussi du mot " Salâtoune " qui a pour sens "nouer les liens" et la prière a ainsi été nommé car elle est la communication entre le Seigneur et Son serviteur, lie n particulier que ne peut apporter les autres actes de dévotion.



" La prière est l'ascension des croyants "

Celui qui ne choisit pas de nouer une relation, avec son Créateur peut-il être croyant ?

Il est dit dans les Hadices :



"Le signe distinctif entre le musulman et l'infidèle est la prière "

5


"Chaque chose a une particularité qui la différencie des autres et l'emblème de la foi est la prière " Hazrat Aïcha (R) rapporte des nobles habitudes du Prophète (s.a.w) que lorsqu'il entrait à la maison, il conversait et plaisantait avec la maisonnée. Mais lorsque l'appel du Mouazzine se faisait entendre, il rompait tous les liens avec nous, comme si nous étions des étrangères et aussitôt se dirigeait vers la prière.

La salât est la relation entre Allah et le serviteur. Et si dans cette union avec le Tout-Puissant le monde et tout ce qu'il contient s'écroulaient, ce ne serait pas une grande perte. Quelques précieux instants d'intimité avec son Créateur ne valent -ils pas tous les bonheurs familiaux ?



" Tu as décrété que le prix à payer pour obtenir (le succès dans) les deux mondes c'est Toi, mais moi je dis : payez ! car même si pour T'avoir, il faut sacrifier les deux mondes, c'est une transaction à très bon marché " Quelqu'un demanda à Hassen Bassri (ra) :

" Quel est cet éclat sur le visage des fervents de la Tahaddjoud (prière lue dans la nuit) ? "

" Rien d'étrange à cela ! dit-il, celui qui recherche une communication particulière avec son Seigneur, obtiendra sans nul doute une partie de la Sublimité d'Allah".

***QUELQUES PERSONNAGES VERTUEUX DU DEBUT DE L'ISLAM***

1 / En l'espace d'une nuit et d'un jour, Rabia Adwiyyah (ra) accomplissait mille Rakâte de prières. Elle disait :
6

" Par Allah, en fa isant tous ces na maz mon but n'e st pas la quête des récompenses. Je lis ces quelques Rakâte afin qu'au Jour de la Résurrection, le roi de l'univers (s.a.w) puisse déclarer fièrement face aux autres prophètes

(A) :
" Regardez les actes vertueux de cette humble femme ! "

2 / Une personne relate : dans le mois de Ramadâne, nous avions besoin d'une servante pour cuire le pain. Je me suis rendu au marché afin d'en acquérir une. Je l'obtins à un prix très bas. Son visage reflétait un désespoir infini vers un amour impossible. La journée s'écoula et la nuit venue après la salât de Icha, elle entra en prière. Dans le premier rakaate, elle lut en totalité la sourate

Page 6

" Al Baqarah" (environ deux Sipara et demi). Elle lisait le Qouran avec un tel amour et une telle ferveur que dans ma vie, j'ai rarement entendu de semblable lecture. Elle termina avec la sourate "Aalé -Imra ane". La troisième rakaate fut accompli avec la lecture de la sourate "An -Nissah."

Je la contemplais perplexe devant ses capacités. Je pensais qu'à la moitié du sourate " Nissah" elle se reposerait, mais cette servante d'Allah reprit ses Rakâte et acheva jusqu'au 13 ème Sipara, à ce verset de la sourate "Ibrahim".



(ch. 14 v. 17)

Elle perdit connaissance et tomba. Affolée, mon épouse s'empressa de la secourir, mais parvenue à ses côtés, elle comprit que celle-ci était morte. "Nous appartenons à Allah et c'est vers Lui Seul que nous retournerons."



Page 7

3 / Quelqu'un raconte : " Un jour, j'ai accompli la prière derrière Hazrat Zounnoûne Missri (ra) lorsqu'il éleva ses mains pour le Takbîr, sur le seul nom d'Allah, il resta immobile, éperdu dans un profond silence. Et ceux qui l'observaient avaie nt l'impression que son corps était présent, mais que son âme
s'était envolée.

Quelques instants après, il répéta une nouvelle fois "Allahou Akbar". Une telle crainte s'en dégageait que j'eus l'impression que (expression exacte du texte)."

4 / On raconte que lorsque Hazrat Abdoullah Bin Zoubeir (R) accomplissait la salât dans la maison d'Allah, les pigeons de l'enceinte du Harâme Charif se posaient sur lui, le confondant avec un arbre mort. Devant la Sublime Grandeur du Tout -Puissant, il était immobile comme un arbre sans vie.

5 / La faculté de concentration de Hazrat Ibrahim Bin Charife (R) était telle dans sa prosternation que les oiseaux se posaient sur son dos comme si c'était une monticule de terre.

6 / Hazrat Hassan (ra) relate à propos de la salât du Prophète (s.a.w) que sa station debout était si longue que ses pieds bénis enflaient. Et pourtant il était innocent et pur de tous pêchés. Ses pleurs étaient si abondants qu'ils retombaient sur son tapis de prière, pareil à des gouttelettes de pluie.

7 / Il est dit que Hazrat Soufyane (ra) ne s'est pas allongé pendant quarante ans et ses prosternations étaient si longues, que la chair de son front s'était effacée et on apercevait l'os de son front.

8 / Hazrat Ouweîss Qarni (ra) restait éveillé toute la nuit et disait :

" Comme c'est étrange ! Les anges font l'adoration du Seigneur sans jamais se fatiguer, mais nous, soit-disant ' Achraf-oul-Makhloûqaate (la meilleure des créatures) ' nous nous endormons d'épuisement".

9 / Hazrat Mouhammad Ibné Mounkadir (ra) partageait ses nuits en trois parties. Dans la première, il se mettait au service de sa mère, dans la seconde, il servait sa soeur et la troisième s'achevait en prière. Lorsque sa soeur décéda il divisa ses nuits en deux. Une pour servir sa mère et l'autre pour les actes de dévotion. Et quand sa mère disparut, il consacra toutes ses nuits à l'adoration
d'Allah.

Page 8

10 / Allah révéla à Hazrat Daoud (A) : " O Daoud, est menteur celui qui prétend m'aimer et lorsque tombe la nuit, il dort. "

L'amoureux ne désire-t-il pas la seule compagnie du bien-aimé ?

11 / Lorsque Hazrat Mouslim Bin Bachar (ra) décidait d'accomplir une prière à l'intérieur de sa demeure, il s'adressait à ses enfants en disant : "Agissez comme de coutume. Ne vous embarrassez pas pour moi, je suis sourd à vos bruits dans ma prière."

Aussi, à peine avait-il formulé l'intention de sa prière, que les enfants chahutaient alors qu'il était réputé pour la crainte qu'il inspirait. Quand il rentrait chez lui toute la maisonnée se taisait. Mais dans ses prières, sa communication était si intense et si profonde qu'il n'entendait plus rien autour de lui. Cette qualité, Mawlana Roumi (ra) l'expose ainsi :

"Lorsque le fidèle serviteur prononce "Allahou Akbar" il se coupe de ce monde comme le mort qui quitte cette terre".

Une autre fois, Hazrat Mouslim Bin Bachar (ra) effectuait une prière chez lui, quand soudain un coin de la chambre pris feu. Il continua tranquillement sa prière. Après qu'il eut achevé les Salâmes, ses proches le réprimandèrent :

" Hazrat tout le voisinage nous a aidé à éteindre le feu, mais vous n'avez pas interrompu votre prière, alors que dans un cas pareil, il est permis d'annuler même une salât faraz. " Il répondit : "Si je l'avais su, je l'aurai aussitôt rompu, par Allah, je n'ai eu aucune connaissance de ce feu. "


12 / Quatre grands dévots ont lu la totalité du Qouran Charif dans un seul Rakâte de namaz. : Hazrat Ousman (R), Hazrat Tamîme Dârani (ra), Hazrat Said Bin Djâbir (R), Hazrat Imâm Abou Hanifa (ra).

13 / Hazrat Bâyazid Boustami (ra) avait accompli ses prières dans la nuit. Au matin, à l'endroit où il avait prié, s'étalait du sang comme si à l'instant on avait égorgé un cabri.

Page 9

Ses disciples l'interrogèrent : "Parlez -nous de ce que vous avez ressenti cette nuit, peut-être en tirerons-nous avantage ? "

Hazrat Bâyazid Boustâmi (R) répondit : " A peine avais -je débuté ma prière que je me retrouvais auprès du trône d'Allah qui haletait tel un animal épuisé, à bout de souffle".

Je l'interrogeais :

" Où est mon Adoré, le Dieu de l'univers? J'ai entendu que : Le Miséricordieux exerce Sa Souveraineté du haut de Son trône. Oriente -moi vers mon Bien -Aimé. "



Le trône répliqua :

" O Bâyazid, tu as été informé qu'Allah est établi sur Son trône, mais moi j'ai appris que le Souverain des Mondes est dans le coeur des croyants !" Sur cette réponse je tombais en extase et je m'évanouis.

14 / La vue de Hazrat Ibné Abbas (R) s'amenuisait. Il devenait aveugle. Les gens lui conseillèrent de se faire opérer. Et dirent :

" Mais vous serez contraint d'abandonner la salât et vous serez tenu de rester allongé pendant quelques jours vu que les mouvements seront néfastes après l'opération. "

A ces mots, il répondit : " Jamais je ne le ferai car j'ai entendu du Prophète (s.a.w) dire que celui qui a volontairement négligé la salât, le Jour de la Résurrection, Allah le rencontrera avec une colère et un courroux terrible. Je préfère être aveugle, plutôt qu'affronter la colère et le mécontentement d'Allah." Malgré son handicap, Hazrat Ibné Abbas (R) gardait auprès de lui un jeune garçon, chargé de le guider vers la mosquée pour la prière. Une fois, celui-ci ne s'était pas présenté alors que l'heure de la prière se rapprochait. Il l'appela mais ne reçut aucune réponse. Il était éperdu, son amour pour la salât le mettait dans tous ses états, son désarroi était sans limite, il implora son Seigneur.

" Oh Allah ! Fasse que cette cécité ne soit pas, au jour du jugement, un déshonneur et une perdition pour moi !"

Page 10

Par la Baraka de ce douah, Allah Le Tout -Puissant lui redonna la vue juste le temps de participer aux prières en congrégation et de retourner chez lui. Puis de nouveau il la perdit. Mais à partir de ce jour, à chaque heure de salât il retrouvait sa vue et se rendait seul à la Mosquée, et la reperdait à nouveau une fois à la maison. Il en fut ainsi jusqu'à la fin de ses jours.

15 / Hâssim Bin Youssouf demanda à Hâtim Hassen (ra) :

" Comment effectuez vous votre salât ? " (Ref. Chawahidoun Noubouwah)

" A l'heure de la prière, je procède aux ablutions avec beaucoup d'attention, par crainte de négliger une sounnah ou un Moustahab. Les ablutions achevées, je me présente dans la position debout pour la prière, je visualise la Karba devant moi, Le Seigneur des deux mondes, invisible, mais présent au dessus de ma tête. Le Paradis à ma droite et l'Enfer à ma gauche. Je pense que l'ange de la mort est derrière moi. J'apprécie cette Salâh comme étant la dernière. Avec avec délice et perfection je récite le Qouran. Je l'écoute avec dévotion et je le comprends. Plein d'humilité, je me courbe dans le Roukou (génuflexion). Devant mon incapacité, je me prosterne avec soumission. Humblement, j'incline mon cou dans l'Attahiyyate (assis) ". Comblé d'espoir, je termine mes Salams le coeur rempli de crainte, avec l'espérance d'une prière agréée et la peur de la voir rejetée. Ma Salâh terminée, je fais le serment de parfaire durant toute ma vie mes adorations. C'est ainsi que, depuis trente ans, j'accomplis mes prières." Sur ces paroles, Hassan Bin Youssouf (ra) poussa des cris bouleversants, sanglota en se lamentant :

" Jamais nous n'avons eu l'occasion d'effectuer une seule prière de cette façon." (Ref. Rouhoul Bayâne)

16 / Lorsque Hazrat Zaïnoul Aabidine (ra) faisait ses ablutions pour la prière, son visage se décomposait. La crainte d'Allah le rendait livide. Au moment de l'intention, il tremblait de frayeur. Quelqu'un lui demanda :

" Hazrat ! Quelle est la raison de votre état ? "

Il répondit :

"Sais-tu devant quelle audience je me présente ? Auprès du Roi des rois dont le courroux est tel qu'il n'existe aucun refuge pour s'en protéger. Cet émoi vient de l'appréhension que j'éprouve de commettre en la présence du tout Puissant une impolitesse, un irrespect ou une maladresse qui me soient fatale !"

Page 11

Une autre fois, Hazrat Zaïnoul Aabidine (ra) priait dans la mosquée, quand soudain le toit de cha ume prit feu. Ale rtés, les gens se regroupèrent pour l'éteindre. Inconscient du tumulte, il acheva sa prière.

Lorsqu'il sortit, la foule s'écria :

"Hazrat ! Comment êtes-vous resté sourd à nos cris ? "

Il demanda : " Que me disiez-vous donc ? "

Ils répondirent : "Hazrat ! Le toit de la mosquée a pris feu, nous avons tout fait pour vous faire rompre votre prière et vous sauver !"

Il répliqua : " Vous vous efforciez de me sauver du feu de ce monde, alors que moi, debout, je recherchais la protection divine contre le feu éternel. Mon insouciance face à ce feu d'ici-bas, n'est-elle pas évidente !"

17 / Hazrat Soufyâne Sawri (ra) priait auprès de la Kaaba. Il se prosternait (en Sidjdah) quand soudain un ennemi surgit et lui trancha les deux orteils d'un pied et les cinq de l'autre. En effectuant les Salams, il aperçut du sang à ses côtés et ressentit des douleurs aux pieds. Ce n'est qu'à ce moment, qu'il prit conscience, que quelqu'un lui avait sectionné les orteils.
[img][/img]

Gloire à Allah ! Quel namaz ! Que de dévotion dans cette prière !

18 / Une femme alluma son four pour cuire le pain avant d'entreprendre sa prière dans l'intention, que celle-ci terminée, elle enfournera son pain. Dans la maison, son enfant âgé de deux ans et demi jouait, lorsque Satan survint et le rapprocha du four. Se dirigeant ensuite, vers la mère en prière, il suggéra :

"Regarde ton enfant est près du four. Romps ta prière, tire le de là avant qu'il ne choit à l'intérieur et perde la vie." Elle n'y prit garde et continua tranquillement sa salât.

Furieux, Satan jeta l'enfant dans le four. Puis s'adressant à la mère dit :

" Tu pries alors que ton enfant est tombé dans le feu.

Hâte-toi, peut être y a t-il encore une chance de le secourir, il agonise. Eh malheureuse ! tu peux encore renouveler ta prière, mais si ton enfant meurt, tu ne le retrouveras jamais ! "

Avec insistance Satan persévéra. Néanmoins, elle persista dans son adoration et acheva sereinement sa prière. Voyant la fermeté et l'assiduité de cette servante de Dieu, Satan fulminant de rage abandonna les lieux. Sa salât terminée, la mère se dirigea calmement vers le four et découvrit son enfant au milieu des flammes jouant avec les braises.

Page 12

Il porta à sa bouche un brandon qui se transforma en émeraude.



" Celui qui s'est donné à Allah, Allah lui est acquis ! "

19 / Rabia Adwiyyah (ra) avait pétri son pain. Elle le laissa au repos, le temps de la prière. Elle était toute à son adoration quand soudain, une pensée filtra. Elle avait omis de couvrir la pâte. Cette nuit là, elle vit en songe, un château qui lui était destiné. Il resplendissait, somptueux, beau. Mais tous ses murs 'effritaient. Rabia (ra) raconte :

" Je demandai : Oh Seigneur ! Que lui advient -il, pourquoi croule -t -il ? " Une voix lui répondit : " Au moment où ta pensée négligea notre Divine Présence, toutes ses briques se transformèrent. Cette farine sera la base des briques effondrées. En vérité, possède -t -elle la capacité de soutenir ce château."

20 / Hâtim Assam (ra) raconte : "Une fois, j'ai perdu la prière en congrégation. Seul Abou Is-haaq Boukhâri (ra) est venu me consoler de mon affliction, alors que si mon enfant décédait plus de mille personnes seraient venus me porter leurs condoléances. Parce qu'aux yeux de tous, les malheurs de ce monde sont plus considérés que les peines et les fautes spirituelles. Auparavant, les gens avaient coutume de venir pendant trois jours réconforter celui qui avait manqué le ' Takbîr Oula' (le premier Takbîr) et si jamais ils avaient failli à la prière en congrégation, c'était sept jours d'affilée qu'ils recevaient les messages de réconfort.

Page 13

***LA PRIERE EST LE MEILLEUR DES ACTES DE DEVOTION***


1 / Toutes les obligations de l'Islam telles : le pèlerinage (Hadj), l'impôt (Zakaate), Le jeûne (de Ramaradane) et ont été prescrites sur la Terre, alors que la prière n'a pas été seulement décrétée dans les cieux, mais auprès du Trône Divin en la Présence Majestueuse du Maître des Mondes.

C'est pourquoi l'assiduité exigée dans la pratique de la prière est plus grande par rapport aux autres actes de dévotion. Même dans le Qourâne et les Hadice, l'accentuation concernant la pratique de la salât est plus prononcée.

2 / Lorsque le serviteur fait l'intention de la prière, il se retrouve auprès du Dieu de L'Univers. Et quand, dans sa prière, cet infortuné détourne son regard, Le Sublime lui dit : " O h ! Ma créa ture ! Nous sommes devant toi et tu détournes ton attention ?

As -tu perçu meilleur que nous, que tu Nous négliges ? "

3 / a-A peine l'intention de la prière formulé par le Takbîr, Allahou Akbar, que tous les péchés du pratiquant sont effacés et il retrouve sa pureté comme au jour de sa naissance.

b-Après avoir récité le Sana, lorsque le fidèle prononce le " Ta'wwouze "



"Je demande protection à Allah contre Satan le renégat" pour chaque cheveu, il reçoit une récompense.
c-Lorsqu'il fait la lecture du chapitre " Fâtiha " Sourate de l'Ouverture, c'est le tribut d'un Hadj et d'un Oumra qu'il reçoit.

d-Quand il se courbe pour le "Roukou" (génuflexion), et dit :



" Gloire à mon Seigneur, Le Très -Majestueux " il reçoit les mérites de celui qui a lu tous les livres descendus du Ciel. (s.a.w)-Lorsqu'il se redresse et dit :



" Allah a entendu celui qui L'a loué "

Page 14

Dieu le couvre de Son regard bienfaisant. f-Dans la prosternation, sa rétribution égale le nombre de djinns et d'être humains créés.

g-Les louanges faites dans la prosternation (Sidjdah) lui accordent la gratification de l'affranchissement d'un esclave. h-En effectuant les Salams, les huit portes du Paradis s'ouvrent. Il choisira la porte par laquelle il y accédera. ( Ref. Majâlicé Saniah/ Charhé Arbaïne Nawawiya).

4 / Hazrat Hassen Bassri (ra) rapporte que trois privilèges sont accordés à l'adepte de la prière.

1-Lorsqu'il est debout pour prier, des nuages de bénédictions s'amoncellent des cieux jusqu'au dessus de sa tête. Et les récompenses pleuvent sur lui.

2-De tout côté, les anges accourent et l'encerclent.

3-Un ange l'interpelle : " O fidèle de la prière, si tu voyais Celui qui te fais face, Celui à qui tu t'adre sses ! Je jure sur le nom du Sublime, que jusqu'au jour final, tu n'effectuerais pas les Salams de cette prière, tu la prolongerais tant et si bien que même la mort ne pourrait t'arrêter ! "

5 / Le Jour de la Résurrection, l'ordre sera donné d'entrer au Paradis. Le premier groupe à franchir le seuil de l'Éden aura leurs visages rayonnants comme le soleil. Les anges les interrogeront :

"Qui êtes -vous ? Que faisiez -vous sur la terre ? "

Ils répondront :

" Nous sommes musulmans et nous sauvegardions la salât ! "

" Comment l'aviez -vous protégée ? "

Page 15

Ils rétorqueront :

" Nous avions toujours assuré la prière, en nous présentant les premiers à la mosquée pour l'attendre. " Suivra un deuxième groupe venant du Pont Siraate aux figures éclatantes comme la quatorzième lune.

Les anges leurs demanderont : " Qui êtes-vous et que pratiquez vous sur la terre ? "

Ils diront : " Nous sommes des musulmans protecteurs de la salât ! "

" De quelle façon ?

" Ils expliqueront : " Nous attendions Azân (l'appel à la prière) avec les ablutions et à l'appel du Mouazzine, nous nous dirigions vers la mosquée pour prier ! "

Le troisième groupe aura leurs faces lumineuses, pareilles aux étoiles. Les anges questionneront :

" Qui êtes -vous et quel était votre pratique ? "

Ils répondront : "A l'écoute de Azân, nous complétions nos ablutions et nous cheminions vers la mosquée da ns le souci d'y a rriver pour le premie r Takbîr (T a k b î r Oula)."

6 / Hazrat Ali (R) rapporte :

1) La Salât est un des plus grands intermédiaires pour accéder au conten tement
d'Allah.
2) La prière est un facteur important pour acquérir l'amitié des anges.
3) Elle est la pratique des Prophètes (A).
4) Elle est le rayonnement de la proximité divine.
5) La Salât est un des piliers de l'Islam.

Page 16

6) Par la prière, les requêtes sont agréées.
7) Aucune bonne action ne trouve faveur sans elle.
Cool Elle amène l'abondance, la Baraka dans la vie.
9) Elle est le bouclier contre Satan et contre la perversité de
l'âme.
10) Les anges de la mort intercéderont en faveur du fidèle au
moment de l'agonie et son âme sera retirée avec facilité.
11) La Salât est l'éclat du coeur des croyants.
12) La prière est l'origine de la clarté dans la tombe.
13) La Salât répondra aux interrogations de "Mounkar et
Nakir" les anges de la tombe, en faveur du défunt.
14) Elle lui tiendra compagnie fidèlement dans la tombe
jusqu'au Jour Final.
15) Au Jour du Jugement, elle sera une ombre protectrice sur
le pratiquant.
16) La prière sera sa couronne et ses vêtements.
17) La Salât le guidera par sa lumière dans les ténèbres de la
Résurrection.
18) A l'heure du règlement des comptes, la prière sera un voile
entre l'Enfer et lui.
19) Avec insistance, elle demandera sa grâce auprès du Tout Puissant.
20) Le poids de la prière excédera celui des péchés.
21) La Salâh est le passeport du pont Siraate.
22) Elle est la clé qui donnera l'accès à l'une des portes menant
au Paradis.

Page 17

***LA RETRIBUTION DE LA PRIERE DU PEUPLE DE MOUHAMMAD (SAW)***

1) Hazrat Karb Ahbaar (R) raconte : " J'ai vu dans la Tawrâte (Pentatheuque), qu'Allah s'adressa ainsi à Moussa

(A) : " O Moussa, lorsque le peuple de Mouhammad (s.a.w) lira les deux Rakâte de la prière de l'aube, Nous leur garantirons le pardon de tous leurs péchés commis dans le jour et dans la nuit, et Nous les rangerons parmi les sereins". " O Moussa, en échange de chacun des 4 Rakâte de Zohr, ils bénéficieront
des avantages suivants :

-Au premier, le pardon de leurs péchés.
-Au deuxième, au Jour de la Rétribution, leurs oeuvres pieuses pèseront lourd.
-Au troisième, les anges imploreront le pardon et la bénédiction Divine en leur faveur.
-Au quatrième, ils auront l'accès aux portes des cieux et les regards des Houris (Déesses) du paradis sur eux.".

" O Moussa, lorsque le dernier de Nos Envoyés et son peuple accompliront les quatre Rakâte de Assr, chaque ange, qu'il soit dans les cieux ou sur la terre, sollicitera leur pardon. "Celui qui a obtenu leur intercession sera épargné du châtiment".

" O Moussa, les portes des cieux s'écarteront pour la nation de Notre Bien-Aimé lorsqu'elle effectuera les 3 Rakâte de Maghrib et tous ses supplications et souhaits seront agréés".

" O Moussa ! Les 4 Ra kâte de Icha sont meilleurs que le royaume du monde et ses richesses. L'achèvement de cette prière leur accordera la purification et l'innocence de l'enfant né ce jour même, pur de tout péché."

2) Une fois Hazrat Issa (A) longeait le bord de la mer lorsqu'il aperçut, un animal tout blanc, en train de barboter dans la boue. Après s'être barbouillé, il alla se baigner dans la mer, pour en ressortir, lavé et blanchi. Il procéda de même en cinq fois. Étonné Hazrat Issa (A) observa son manège. Lorsque sa tupéfaction atteignit son paroxysme, Hazrat Djibraïl (A) se présenta et lui dit : "Le spectacle de cet animal vous a été offert pour mieux vous faire comprendre les prières du peuple de Mouhammad (s.a.w).

La boue est leur péché et la mer, la prière. Ils sombrent dans le péché exactement comme cet animal s'est enlisé dans la mare de boue, et l'accomplissement de chaque prière est l'épuration de ses souillures."


Page 18

3) Le Prophète(s.a.w) demanda une fois : "Croyez-vous que la crasse puisse adhérer au corps d'une personne qui se baigne 5 fois par jour dans un ruisseau qui passe devant sa maison ? "

Et le Prophète (s.a.w)d'ajouter : "C'est l'exemple même de la prière établie 5 fois par jour. En échange, Allah le Très-Haut absout les fautes de cette personne et la purifie".

4) Un jour d'automne, alors que le Prophète (s.a.w) se dirigeait vers la forêt, il saisit deux branches d'un arbre et les secoua. Les feuilles tombèrent sur le sol. Se tournant vers Abou Zar (R) ,

le Prophète (s.a.w)fit cette remarque :

-" Eh Abou Zar !

-Qu'y a t-il, O Prophète d'Allah (s.a.w) ?

-Quand un musulman réalise sa prière pour le plaisir d'Allah, ses péchés tombent exactement comme les feuilles mortes chutent de cette branche."

5) Le Prophète (s.a.w) a dit : " Celui qui fait deux Rakâte de Salât avec recueillement en se vouant totalement à Allah, le Miséricordieux pardonne tous ses péchés antérieurs". (Ref Mishkaate.)

6) Le Bien Aimé Prophète (s.a.w)a dit : " Un jour, j'ai contemplé Allah dans Sa Plus Glorieuse Apparence. Sa Majesté déclara à cet instant : " Eh Mouhammad (s.a.w) ! Quel est le sujet de la conversation des familiers de Dieu (les anges) ? "
Je répondis : " Dieu Seul le sait, je n'ai pas cette connaissance".

Sur ce, Allah, le Très -Haut posa Sa Souveraine Main entre mes deux épaules et je ressentis sa douce fraîcheur jusqu'au plus profond de ma poitrine et tous les secrets de l'univers se dévoilèrent à moi.

Page 19


"C'est ainsi que nous montrâmes à Ibrahim (A) le mécanisme du royaume des cieux et de la terre afin qu'il soit de ceux qui croient avec conviction".

[S. 6 ;V. 75]

Cette connaissance acquise, Allah Le Trés-Haut s'enquit de nouveau. " Quels sont les propos des familiers de Dieu ? " Je répliquais : " Ils discutent sur les actions par l'intermédiaire desquelles les pêchés sont effacés. Ce sont notamment :
_ La pratique du Zikr à l'intérieur de la mosquée après la prière, dans l'attente d'une autre prière, assis au même endroit.
_ le nombre de pas foulé vers la salât en congrégation.
_ la minutie mise dans la pratique des ablutions en hiver. Celui qui, fidèlement, suivra ces préceptes, vivra sereinement et mourra de même. Il sera épuré de ses péchés exactement comme le bébé qui vient de
naître". (Ref. Michkaat Charif : Vol. 1)

7 / Le Prophète d'Allah (s.a.w) a déclaré : " Vous brûlez dans le feu de vos péchés, mais lorsque vous pratiquez la prière de l'aube, cet incendie s'éteint. Puis de nouveau, vous le rallumez et vous flambez jusqu'à ce que vous ayez accompli la prière de Zohr qui le refroidit. Puis de Zohr jusqu'à Assr, vous le
ranimez et y ajoutez vos méfaits qui l'attisent. Et la prière de Assr le rafraîchit. Tandis que de Assr à Maghrib, les péchés ravivent intensément cet embrasement qui désire vous atteindre, la salât de Maghrib l'étouffe. De la même façon, les pêchés de Maghrib à Icha réveille une nouvelle fois ce feu. Mais l'accomplissement de la dernière prière l'anéantit. Tout pur, vous vous endormez et aucun péché n'est écrit à votre compte durant votre sommeil jusqu'à votre réveil". (Ref Tarîb Mounzari)

Page 20

8 / Hazrat Abou Mas'oûd Ansaari (R) rapporte du Prophète (s.a.w) qu'à l'approche de la prière, un ange lance cet appel de la part du Très -Glorieux :

" O les gens ! Levez -vous et éteignez ce feu que vous avez allumé par vos péchés. "

Le pratiquant se lève, effectue ses ablutions, accomplit la prière et obtient le pardon de ses péchés. Tandis que rien ne changera pour celui qui néglige la Salât. (Ref Kanzoul -Armaal.)

9 / Le Prophète(s.a.w)a dit : " Pratique les cinq prières quotidiennes, jeûne le mois de Ramadâne, paye l'impôt (la Zakaate), respecte les droits des savants religieux et entre dans le Paradis de Ton Seigneur. "
(Ref Mishkaate Charif)

10 / Hazrat Ibn-Mas'oûd (R) rapporte : " Le sol sur lequel la prière a été effectuée, s'enorgueillit auprès de ses quatre autres coins. La joie de cette parcelle est si intense, et sa fierté si grande qu'elle ne peut la contenir, elle la dévoile et elle s'étale jusqu'à la septième terre". (Ref Kanzoul-Armaal)

11 / L'auteur du livre "Zawaadjir" relate : " Lorsque quelqu'un exécute ses prières aux premières heures, celle-ci se transforme en lumière et traverse les cieux en direction du trône d'Allah. Parvenu au trône Divin, il implore le pardon pour l'exécutant et répète sans cesse : "Qu'Allah te protège comme tu m'as préservé." (Ref Zawaadjir Makki)

12 / Imam Sha'raani (ra) dit : " Lorsqu'un musulman accomplit une Salât agréée par Allah, un ange est créé à partir de l'éclat de sa prière. Jusqu'au jour de la rétribution il aura la charge d'effectuer le namaz pour cette personne afin que les récompenses lui soient attribuées". (Ref Lataïfoul-Minane)

13 / Le Prophète (s.a.w) a dit : " Quiconque accomplit régulièrement quatre Rakâte avant et après la salât de Zohr, le feu de l'Enfer sera rendu illicite pour lui." (Ref. Michkate Charif)

14 / Le Bien -Aimé d'Allah (s.a.w) a déclaré :

" Après l'accomplissement des quatre Rakâte Sounnate de Zohr, les portes des cieux s'ouvrent sur l'acceptation de cette prière et l'illumination Complaisante du Tout -Puissant recouvre le serviteur. " (Ref. Michkaate Charif)

Page 21

15 / L'Ultime Messager(s.a.w) a mentionné : " Le corps de l'être humain est composé de 360 articulations. Chaque individu doit payer tous les jours une aumône en échange de chacune d'entre elles." Les compagnons (R) demandèrent : "O Prophète d'Allah (s.a.w) qui aurait la capacité d'en donner autant ?"

" Le Prophète (s.a.w) répondit : "Nettoyer la Mosquée d'une impureté telle que le crachat est une aumône. Débarrasser du passage des gens, les éléments nuisibles ou gênants est également une aumône (Sadaqa). Si tu n'as rien repérer capable de compenser à la Sadaqa de tes 360 articulations, alors les deux Rakâte de la salât Ichraaq (accomplie environ 10 mn après le lever du soleil) te seront suffisantes".
(Ref. Michkaate Charif)

16 / L'Élu des deux mondes (s.a.w) a certifié : " Quiconque pratique les douze Rakâte de Douhâ (Tchaast), Allah lui réserve un palais en or dans le Paradis." (Ref. Michkaate Charif)


La salât Tchaast se pratique vers 10 h / 11 h dans la matinée jusqu'à quelques temps avant le Zénith. On peut faire de 8 à 12 Rakaate.

17 / L'Envoyé d'Allah (s.a.w)a affirmé : " Celui qui reste assis au même endroit où il a effectué sa prière de l'aube (Fadjr) jusqu'à ce qu'il récite la salât Ichraaq, sans parler de mondanités ou de futilités mais au contraire s'occupe dans la pensée d'Allah, (le Zikr, la méditation, la lecture du Qourâne, son commentaire,
l'écoute des paroles de bien.) alors tous ses pêchés seront pardonnés, même s'ils étaient plus importants que l'écume de la mer. " ( Ref. Abou Daoud Charif). Les savants de la religion ont conseillé de rester assis, orienté vers la Qiblah durant cette période. Cheikh Chihâbouddine (ra) répétait qu'en agissant ainsi, la récompense sera obtenue en ce monde même et quelques jours suffiront pour acquérir l'illumination intérieure.

18 / D'après le Bien -Aimé Prophète (s.a.w) :

" Celui qui, matin et soir, se dirige vers la mosquée pour prier, à peine y est-il entré, qu'Allah se prépare à le convier au Paradis."( Ref. Michkaate Charif)

Page 22

19 / Le Souverain de Madina (s.a.w) disait : " Le Jour de la Rétribution, Allah le Tout -Puissant recouvrira de Son ombre particulière sept catégories de gens :

1) Le roi ou le dirigeant juste.
2) Le jeune qui a passé sa jeunesse dans l'adoration d'Allah.
3) Deux êtres qui s'aiment et se séparent uniquement pour l 'amour d'Allah.
4) Le fervent qui quitte la mosquée après avoir prié mais dont le coeur y demeure pour la prochaine salât.
5) Celui qui dans la solitude verse des larmes en pensant à son Seigneur.
6) Le jeune homme qu'une très belle femme séduisante invite à commettre l'adultère et qui, par crainte d'Allah refuse en disant : " Je dois me présenter au tribunal Divin. "
7) La personne qui donne l'aumône de sa main droite si secrètement que sa main gauche l'ignore." (Ref. Michkaate Charif)

" Recouvrir de Son Ombre " signifie qu'Allah les préservera de toutes les difficultés de l'Aakhirate (Au-delà) et leurs allouera des faveurs privilégiées sous Son Trône. De son temps, Hazrat Danial (A) avait loué la salâh de la communauté de Mouhammad (s.a.w) en disant :

" Cette nation pratiquera de telles prières que si le peuple de Nouh (A) avait effectué de semblable acte de dévotion, jamais ils n'auraient péri dans la tempête."

Le sens des propos de Hazrat Danial (A) est que même si le peuple de Nouh (A) n'avait pas cru en leur prophète, cependant avait observé ces prières, les punitions d'ici-bas leurs auraient été épargnés. Car les bénéfices de cette pratique sont tels que celui qui les réalise avec régularité, même s'il est infidèle, la
protection en ce monde lui est acquise. Cependant ce genre de salâh ne lui sera d'aucune utilité dans l'autre monde. (Ref. Rouhoul Bayâne)

_________________
Les croyances en Islam sont considérées comme étant l’univers propre à Dieu qui relèvent du monde invisible ou occulte. Seuls les textes sacrés peuvent nous appréhender ce monde des croyances. On peut traduire ces versets coraniques :
«C’est Allah qui détient [le monde] Invisible (ghaybe) des cieux et de la terre, et c'est à Lui que revient l'ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Il n’y a aucune inattention de la part de ton Seigneur à ce que vous faites. S.Houd(S11.123)
avatar
rayyan
Admin

Messages : 418
Points : 1262
Date d'inscription : 22/04/2010

http://bayane.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par muslima le Jeu 30 Sep - 0:55

excellent et impressionnant soubhanALLAH lahawla wala kowata ila bilah
avatar
muslima

Messages : 6
Points : 6
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par rayyan le Jeu 30 Sep - 7:16

As salam walaykum wa rahmatuAllahi wa barakatuhou, oui c'est pour ça qu'il faut s'accrocher aux bonnes oeuvres incha Allah

_________________
Les croyances en Islam sont considérées comme étant l’univers propre à Dieu qui relèvent du monde invisible ou occulte. Seuls les textes sacrés peuvent nous appréhender ce monde des croyances. On peut traduire ces versets coraniques :
«C’est Allah qui détient [le monde] Invisible (ghaybe) des cieux et de la terre, et c'est à Lui que revient l'ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Il n’y a aucune inattention de la part de ton Seigneur à ce que vous faites. S.Houd(S11.123)
avatar
rayyan
Admin

Messages : 418
Points : 1262
Date d'inscription : 22/04/2010

http://bayane.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par muslima le Ven 1 Oct - 8:27

Waalaykoum Asalam wa rahmatou ALLAH wa barakatouh , inchALLAH
avatar
muslima

Messages : 6
Points : 6
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par Chayma le Dim 3 Avr - 23:27

Salam alékum
BarkAllahu fikoummm =)
avatar
Chayma

Messages : 1
Points : 1
Date d'inscription : 03/04/2011
Age : 25
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par muslima le Mer 6 Avr - 1:01

wa alaykoum salem wafiki baraka Allâh oukhy ! qu'Allah nous élève dans la foi amine
avatar
muslima

Messages : 6
Points : 6
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1ère Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum