Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



3ème Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Aller en bas

3ème Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari

Message par rayyan le Dim 2 Mai - 20:29

salam walaykum wa rahmatuAllah wa barakatuhou, 3ème Partie : L'ÂME DE LA PRIÈRE de Mouhammad Idriss Ansaari, je vous souhaite une bonne lecture. BarakAllahou fiqoum

***Pourquoi avoir fixé distinctement deux, trois ou quatre Rakaates pour chaque Salah***

Allah Ta'ala a doté le corps de l'être humain de cinq sens extérieurs dont dépendent l'harmonie et les sentiments de son existence. Si ces facultés n'existaient pas, l'homme ne serait qu'un morceau de chair et n'aurait pu accomplir aucun travail. Si nous n'avions pas les yeux, le nez, la langue, les oreilles et le
toucher, nous n'aurions pas pu discerner le chaud du froid, le parfum du nauséabond, le bon du mauvais, et différencier le savoureux de l'insipide. Le Maître de l'univers nous a comblé d'une immense bénédiction en nous permettant d'user de ces potentiels. Et en gratification à ces bienfaits, Allah le Très Haut a ordonné les cinq prières. En fonction de la performance de chacun de ces sens, une prière a été rendue
obligatoire et le nombre de rakaate a été fixé.

A) La possibilité de distinguer le chaud du froid par le toucher n'a pas été accordé à un seul membre, mais au corps entier. Et les deux Rakâte de Fadjr, prière du matin ont été prescrites en reconnaissance à cette distinction.

B) L'odorat nous facilite la perception des odeurs des quatre directions, tout autour de nous. Pour cette faculté, les quatre Rakâte de Zohr ont été décrétées.

C) Le goûter nous permet de distinguer quatre saveurs :

-le doux
-le salé
-l'acidité
-l'amertume

Les quatre Rakâte de Assr ont été demandées en échange de ces bienfaits.

Page 50

D) La vue offre la vision à droite, à gauche, devant, mais pas à l'arrière. En conséquence, les trois Rakâte de Maghrib ont été fixées. (S.A.W)) L'ouïe reçoit les sons environnants, avec une telle perfection que
même la nuit, nous les percevons.

En offrande, les quatre Rakâte de Icha ont été ordonnées.

Si ces prières n'avaient pas été imposées, jamais l'être humain n'aurait pu louer à sa juste valeur Son Créateur pour Ses privilèges. L'adepte de la prière comptera parmi les reconnaissants, tandis que l'infidèle sera au nombre des ingrats.


§§§§-#-§§§§


***QUELLE EST L'ORIGINE DES SEPT ACTIONS OBLIGATOIRES DANS LA PRIERE***


Les 7 Faraz sont :

1) Le Takbîr Tahrîmah: Prononcer "Allâhou Akbar" au début de la prière en élevant les mains vers les oreilles pour l'homme et vers les épaules pour la femme.
2) Le Qiyaam : la station debout
3) Le Quiraate : la récitation des versets du Coran
4) Le Roukou : la position courbée
5) Le Sidjdah : la prosternation
6) Le dernier Qaéda : position assise
7) Les salutations finales.

Page 51

Réponses:

1) Allah a composé le corps humain de sept éléments :

le squelette, les muscles, le sang, les veines, le cerveau, la chair et la peau. En compensation à ces sept substances, Allah le Tout Puissant a fixé sept exigences afin que grâce soit rendue à chacun d'eux. La promiscuité de chaque organe dans le corps de l'être humain est telle que si l'un est défaillant, inévitablement le corps s'en ressent. De même, dans la prière, si un des Faraz est omis ou négligé, même par oubli, celle-ci ne sera pas valable.

2) La prière est la réunion de tous les actes d'adoration des anges qui sont divisés en plusieurs groupes. Chacun a été sélectionné pour une posture différente.

- Un groupe est occupé à réciter le Takbîr (Allah est le plus grand) et à faire les louanges du Créateur du matin au soir.
- Un autre passe nuit et jour dans la récitation du Qourâne.
- Un troisième, depuis qu'il a été créé, est debout les mains croisées face à Allah et restera dans cette posture jusqu'au Jour Final.
- Un quatrième glorifie le Sublime dans la position du Roukou.
- Un cinquième, le front posé au sol, se prosterne et loue Sa Majesté.
- Un sixième, agenouillé dans la position assise de l'Attahiyyate, magnifie et encense le Très Haut.

Mais lorsqu'ils reçoivent un ordre d'Allah, ils quittent leur adoration pour l'exécuter. Puis ils reprennent leur position initiale. La prière est la réunion de l'adulation de tous les anges. L'adepte de la prière recevra une récompense équivalente à celle de tous les anges et au Jour de la Résurrection, il se réveillera en leur compagnie.



"Quiconque imite un peuple, en fait partie". [Hadice]


Le nombre total de Rakâte Faraz (obligatoire) pour les cinq Salat est de 17. Pourquoi ce chiffre?

Réponse :


L'ordonnance de la prière s'est faite lors du voyage nocturne (le Mer'âdj). C'est pour cette raison que la prière a été nommée ascension du croyant. Durant cette nuit, le Prophète (s.a.w) a traversé dix sept étapes différentes, depuis la ville sainte de Makka en compagnie de l'ange Djibraïl (A). Après avoir franchi les huit portes des sept cieux, il visita le Paradis, découvrit le trône d'Allah et contempla la Chaise (Koursi).


Page 52


En totalisant toutes les haltes du Bien Aimé Prophète (s.a.w)pendant ce trajet, nous parvenons au nombre de 17. Durant les 5 prières, afin de bénéficier du voyage corpore l du Chef des deux mondes, le peuple de Mouhammad (s.a.w) vivra ces 17 étapes spirituellement par le biais de ces 17 Rakâte.

Pourquoi est-il obligatoire de se tourner vers la Karba dans la prière?

Réponse 1 : Les anges ont été créés de lumière et Hazrat Adam (A) de terre. La substance des anges est donc supérieure à celle des hommes. Tout comme dans les cieux, Allah a éprouvé les orgueilleux des soumis en ordonnant la prosternation devant Adam (A).

De la même façon, sur la terre, Allah a choisit pour le croyant la dévotion dans l'humilité en direction de la Karba pour acquérir l'honneur et la piété. Certes, nous avons été créés pour adorer Allah, mais Notre Seigneur n'est pas sous la dépendance de nos adulations. S'Il nous a offert la prière, c'est pour
déterminer le fidèle de l'infidèle.


Certains adeptes des autres religions ont qualifié les musulmans d'adorateurs de la Karba. En vérité, ils sont mal informés sur l'exactitude des croyances islamiques. Et ils avancent ces propos sans preuve. Alors qu'il est clairement écrit dans nos lois traitant les points essentiels sur nos croyances que, celui qui accomplit la prière pour la Karba devient infidèle.

L'ordre de se tourner vers la Maison Sacré n'est en vérité qu'une épreuve pour le croyant tout comme la prosternation des anges vers Adam (A) a été un examen imposé pour prouver leur obéissance.


De sorte que les anges et les hommes, considérés comme les meilleurs créatures, anéantissent leur ego et leur orgueil et reconnaissent que Celui qui détient les pouvoirs, Le Maître Suprême, n'a pas fait plier le pauvre devant le noble ou le grand devant le petit. Mais Il a fait plier l'humanité par la prosternation.


Page 53



" Tu donnes la puissance à qui Tu veux et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es capable de tout. " ( Ch.3 / V 26)

Réponse 2 : Dans l'adoration corporelle, la beauté et l'harmonie se caractérisent par la discipline et l'ordre. Or ces derniers ne peuvent être obtenus qu'en adoptant une direction fixe. C'est pour cette raison que la Karba a été assignée pour embellir la prière.


Q u e s t i o n : Si une orientation était nécessaire pour la prière pour q u o i n'a-t-on pas conservé la Qiblah des gens du Livre. La Mosquée d'Al -Aqsa à Jérusalem ?

Réponse : La Mosquée d'Al-Aqsa a été édifiée par Hazrat Souleimâne (A), tandis que la Karba a été bâtie par cinq prophètes. Sa fondation est de Adam (A). Dans le Grand Déluge, elle a été détruite puis rec onstruite par Ha zrat Nouh (A) (Noé) en personne. A leur époque, Hazrat Ibrahim (A) et Hazrat Ismaël (A) le rebâtirent de leurs propres mains. Puis aidé des Qouraichites, l'Élu des deux mondes (s.a.w) l'érigea une nouvelle fois.

L'Islam est la religion universelle qui réunit les lois de tous les prophètes (A). C'est ainsi qu'au début, la direction de Jérusalem "Baitoul Maqdis " a été maintenue pour mettre en application les lois de Issa (A) (Jésus), Moussa (A) (Moise), Souleimâne (A) (Salomon). etc.


Puis la Karba sera choisie comme nouvelle position pour honorer et adopter les lois de Adam (A), Nouh (A), Ibrahim (A) et hériter de leur Qiblah. Le sens de cette orientation est pour le prieur d'obtenir l'entremise des cinq messagers en disant :


" Oh Allah ! je suis incapable de t'offrir une prière digne de Ton Auguste Majesté, par l'intercession de tes cinq honorables et bien-aimés prophètes (A) qui ont établi la Karba, accepte ma prière déficiente. "


Question : Dans quelle intention le Takbîr 'Allahou-Akbar' est -il prononcé au commencement de la Salâh ?

Réponse 1 : Le but de la Salâh est de nous faire réaliser en toute humilité, notre faiblesse et notre dépendance vis à vis d'Allah, malgré les capacités qu'Il nous a accordé. Et de Lui montrer notre servitude devant Sa Suprême Grandeur. ' ALLAHOU AKBAR ' signifie ' Allah est Le Plus Grand '. Or ce qualificatif réunit la réalité du namaz dès le début et rappelle la dépendance de l'incapable dévot face à l'Immense, Tout -Puissant.

Page 54

Réponse 2 : La prière est un moment privilégié durant lequel les requêtes sont formulées.

Dans ce monde, avant de solliciter un Roi, les plus nobles paroles sont choisies pour l'encenser. De même, face à l'Audience Divine l'attribut le plus glorieux a été institué pour exalter Le Plus Grand parmi les grands, le Roi sans égal.

Après "Allahou Akbar ", du Sana jusqu 'aux !premiers versets du chapitre Fâtiha (chapitre de l'Ouverture) " ...Le Très Clément, Le Tout Miséricordieux." Les louanges du Créateur sont célébrées.
Puis de " C'est Toi Seul que nous adorons" c'est l'attestation de l'esclave reconnaissant.
Et de " Guide-nous dans le droit chemin" ce sont les formules de Suppliques.


D'après les Hadice lorsqu'un fidèle se met en prière, en vérité, il se retrouve en présence de l'Essence Divine. Si dans la prière, sa pensée s'égare, le Dieu de l'Univers déclare :

" Oh Mon serviteur, tu te détournes de Mon souvenir vers d'autres évocations ! As -tu trouvé plus belles méditations que la Mienne ? Viens vers Moi ! Il n'existe pas plus belle contemplation que la Nôtre. " ( Talrîb)

Q u e s t i o n: Dans quel but élève-t-on les mains vers les oreilles pour le Takbîr ?

Réponse 1 : Lorsque les arabes voulaient démontrer leur immunité ou se retirer d'une affaire, ils avaient coutume d'élever les mains vers les oreilles. Comme il est rapporté dans le Hadice relatant le récit au sujet de la calomnie de Hazrat Aîcha (R) que le Prophète (s.a.w) interrogea Hazrat Zeînab (R) à propos
des dires sur Aîcha (R). Elle haussa ses deux mains à la hauteur de ses oreilles et répondit :



" Je protège mes oreilles, mes yeux de telles paroles dont je n'ai aucune connaissance."


Page 55



D'après les relations que j'entretiens, je ne peux que témoigner de l'innocence de Aîcha (R) dans cette affaire."

De même lorsque le disciple déc lare verbalement " ALLAH est le plus Grand, de ses mains il proclame l'Unicité de l'Etre sans égal, et joint ainsi le geste à la parole dans son attestation.

Réponse 2: Lorsque l'ê tre humain va se noye r, il lève les mains dans l'espoir de rencontrer un obstacle qui le sauvera. Pareillement, en prononçant



, l'adepte se remémore l'immensité de ses péchés, et élève ses mains en pensant : " Oh mon Seigneur, je ploie sous le fardeau de mes péchés. Par Ta Grâce Infinie, sauve -moi." Les mains dressées vers Allah, montre sa faiblesse et son incapacité.

Question : Pour quel motif joint -on les mains dans la station debout ?

Réponse : L'homme est condamnable par sa désobéissance et son impiété. La prière est la plaidoirie du coupable face au tribunal Divin.

57

Lorsque cette prière est accomplie en congrégation, le Imâm devient l'avocat de tous. Si elle est faite en solitaire, chacun est son propre avocat. Aussi face à la Sublimité du Juge, ce pécheur offrira sa plaidoirie debout, le regard abaissé et les bras joints pour que l'humilité de son visage attire l'indulgence du Très Magnanime et qu'Il l'épargne des châtiments de l'Enfer.

Q u e s t i o n : Dans quel dessein le chapitre Fâtiha (l'Ouverture) est -il récité dans la prière ?

Réponse : La sourate Fâtiha est le sujet même du réquisitoire présenté dans la prière devant la Juridiction de l'Excellence. C'est Allah le Très Savant, Maître des mondes qui a Lui -même enseigné à Son serviteur les termes de l'invocation afin qu'il n'y ait aucune imperfection dans sa sollicitation.

Supposons qu'un individu soit aux assises et qu'il reste muet pour sa défense, le juge ne pourra statuer sur son sort. De même s'il présente une défense sans prendre en considé ration le rang et la dignité de la personne à qui il s'adresse ou s'il emploie des formules inadéquates, son plaidoyer sera incomplet et il n'exposera pas correctement ses requêtes. Dans ce cas, sa présence au tribunal aura été vaine.

En tenant compte de tous ces facteurs, Allah le Très -Haut a gracieusement offert au croyant un plaidoyer conforme à Sa Splendeur Céleste et concis dans les nécessités du serviteur.

Question : Pour quelle raison le Roukou est -il obligatoire ?

Réponse :

Dans un hadice il est dit que lorsque le croyant implore son Seigneur :



"Guide nous dans le droit chemin" (Ch1 /V 6)

et achève la lecture de ce chapitre, Allah le Très Puissant proclame :

"O Mon fidèle, ton appel a été entendu et ta demande agréée."

En signe de remerciement à cette acceptation, l'assidu se courbe ;

la tête abaissée, le dos fléchi et dit :

"O mon Maître ! Ton esclave est impuissant. Comment Te louer, Te remercier, je suis si imparfait. Guide mes pensées selon Tes désirs et utilise moi pour Te servir et T'adorer".


L'Élu d'Allah (s.a.w)a affirmé :

" Lorsque le Dévot se présente pour la prière, tous ses péchés sont assemblés et réunis au dessus de sa tête. Lorsqu'il se courbe pour le Roukou, tous s'écroulent." (ref. Kanzoul Oummal)

Purifié, il se redresse et certifie :



" ALLAH a entendu celui qui L'a glorifié."

Question : Si le Rokou a conduit vers le pardon, quel est le but de la prosternation (Sidjdah) ?

Réponse : Debout, face au Dieu de l'Univers, le pratiquant a bénéficié de l'éclat et de la sérénité qui émane de la Présence Divine et tous ses péchés ont été effacés.

La nature même de l'être humain incline alors sa pensée vers cet objectif : "Si à distance l'Essence de l'Exalté favorise cette aptitude, qu'apporterait alors Sa proximité ?"

Spontanément, il l'a recherché et se prosterne devant son Cré ateur. Or, auprès d'Allah la prosternation est le lien le plus intime vers l'union. En vérité, ce lui qui pose son front devant A llah, sollicite l'ombrage protectrice de l'Incomparable " . "( ref. Djâmir Saril Souyouti)




Page 57


Question : Dans quelles intentions les paroles de louange ont été prescrites dans le Sidjdah ?



"PuretéàmonSeigneurLe Très-Haut"


Réponse : On qualifie de "Haut" celui dont les perfections initiales restent les mêmes en toutes circonstances et à tout moment.

L'être humain a été créé de la terre, mais à l'image d'une goutte de sperme. De cette goutte impure naît une perfection qui aura l'honneur de se présenter au devant de la Pureté Divine.


"Quel lien unit la poussière à la Pureté Idéale ?"

A travers cette formule, le serviteur avoue :

" Oh Allah, d'une impureté, Tu m'as conçu meilleur des créatures. Tu m'as favorisé en octroyant à ce coupable la grâce de se prosterner au devant de Ta Gracieuse Majesté."

Sur cette louange, le Très Reconnaissant proclame :

" Oh Mon serviteur, relève toi, que tous soient témoins de Mon oeuvre. D'une souillure : la terre, J'ai formé, embelli, et élevé Mon esclave."

Le prieur se relève de la prosternation et lance "Allahou Akbar" "Allah est Grand"

Q u e s t i o n: P o u rquoi n'a-t-on pas inver sé les formules du Sidjdah et du Roukou ?



Réponse : Dans le Roukou, le disciple se courbe mais l'humilité totale n'est pas atteinte dans cette position, et c'est ainsi qu'il formule : " Pureté à mon Seigneur Le Majestueux" Tandis que la prosternation (Sidjdah) parachève la déférence du serviteur, et chaque membre se soumet dans cette position symbolique, le front à même le sol et sa langue témoigne dans une abnégation totale : " Pureté à mon Seigneur le Très-Haut "

Question : Quel est le pourquoi du deuxième Sidjdah ?

Réponse 1 : Après la première prosternation le sujet s'est ennobli, car sa présence a été agréée dans la cour du Roi des rois. Craignant que l'orgueil démesuré de Satan ne le gagne, l'ordre de la deuxième prosternation tombe.



" C'est d'elle (la terre) que Nous vous avons créés et en elle Nous vous retournerons. " ( Ch. 20 / V. 55)

Quiconque conserve le regard sur ses origines, la fierté ne peut l'effleurer. Lorsque Ayaaz, l'esclave du roi Mahmoud Raznawi eut accédé à la plus haute estime auprès du roi, chaque jour, il contemplait un vieux vêtement usé, du temps de sa pauvreté, qu'il avait conservé. Et se disait :

" Voici ton origine, en vérité tu ne vaux que par ce roi, pour qui nul n'est égal à toi. "

Réponse 2 : Lorsqu'Allah, le Dominateur Suprême, imposa aux anges la prosternation au devant de Hazrat Adam (A), ceux -ci s'exécutèrent aussitôt. Ibliss (Satan) réfuta cet ordre. Le Bien -Informé le maudit.

Devant la malédiction encourue par Ibliss, les anges réalisèrent un second Sidjdah en reconnaissance de la guidée et de la protection d'Allah. La prescription du deuxième Sidjdah fut alors établie pour le disciple qui recevra la récompense de toute l'assemblée des anges qui s'était soumise à Dieu.

Réponse 3 : La première prosternation est la soumission, et la seconde est le bouclier contre la damnation et l'assurance de la Bénédiction Divine.

Question : Quel est le sens réel de se mettre debout aussitôt après le second Sidjdah ?

Réponse : Les deux prosternations rappellent à l'être humain les 2 conditions de sa vie.

Le premier Sidjdah lui remémore sa création à partir de la terre, le deuxième son retour à la terre. Et la station debout immédiatement après, représente sa résurrection au Jour du Jugement.



"Et d'elle (la terre) Nous vous ferons sortir une fois encore . " (Ch. 20 / V. 55)

Page 59

A l'évocation de cette réalité, le serviteur se relève en s'exclamant :

'ALLAHOU AKBAR' "Allah est Très Grand"

Q u e s t i o n : Chaque position de la prière a-t-elle été ordonnée dans un but bien précis ?


Réponse : La position debout (le Q uiyâ me) donne à l'homme toute sa valeur, sa fierté. Pour éloigner de lui tout orgueil, le Roukou a été prescrit. En s'inclinant, l'homme choisit l'obéissance et l'humilité. Et le Glorieux l'élève, et lui ordonne de se redresser.

Le courroux d'Allah frappe l'orgueilleux, tandis que celui qui adopte la servilité, Dieu l'honore. Devant la récompense qu'Allah lui accorde, le serviteur démontre une déférence encore plus importante et tombe au devant de son Seigneur, le front à même le sol.

Une grâce inestimable lui est alors octroyée de s'asseoir librement en présence du Souverain Absolu. Il accomplit la seconde prosternation et reçoit un prolongement dans le temps alloué, face à l'Audience Divine. Une telle liberté de position ne pourra jamais être obtenue, face à un roi sur cette terre. Et à nouveau, le Très Bienveillant gratifie Son serviteur pour le Quiyâme.

Réponse 2 : Le Créateur n'a aucune considération pour l'ostentateur. Celui -ci encoure l'humiliation et la colère Divine.



" Celui qui a choisit l'humilité pour l'amour d'Allah, l'Éternel l'élèvera. " ( Hadice)

L'adepte de la prière se courbe, coupable par ses péchés, conscient de ses origines impures. Il réalise une position d'infériorité face au Très -Haut. Honteux, il s'est incliné, mais le Pardonneur le redresse et le remplit de dignité.

Devant ce bienfait, il recherche une attitude plus humble et choisit la prosternation. Le Plein de Gloire l'estime et le convie à s'asseoir en Sa Présence. Comblé, il effectue une seconde prosternation, et le Généreux lui attribue un moment privilégié. Être assis face au Maître Incontestable Qui lui accorde le
pardon et un emplacement au Paradis.

Question : Pour quel motif doit-on clore la prière par la formule de salutation ?

http://i61.servimg.com/u/f61/15/11/70/32/sans_t69.jpg

" Que la paix et la Bénédiction d'Allah soient sur vous. "

Page 60

Réponse :Ce Salaam prouve que le fidèle s'était absenté pour rencontrer son Seigneur. Pareil à un voyageur, il offre ses salutations à l'assemblée dès son retour. Aussi dans les livres de Jurisprudence Islamique, il est clairement écrit que le Imâm fera l'intention d'adresser ses Salaam aux gens accomplissant la salât derrière lui (Mouqtadi) ainsi qu'aux anges.

Et l'intention du Mouqtadi sera de présente r ses Salaam à l'Imâm, aux anges, et aux gens qui sont à sa droite et à sa gauche.

#### 0 ####

_________________
Les croyances en Islam sont considérées comme étant l’univers propre à Dieu qui relèvent du monde invisible ou occulte. Seuls les textes sacrés peuvent nous appréhender ce monde des croyances. On peut traduire ces versets coraniques :
«C’est Allah qui détient [le monde] Invisible (ghaybe) des cieux et de la terre, et c'est à Lui que revient l'ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Il n’y a aucune inattention de la part de ton Seigneur à ce que vous faites. S.Houd(S11.123)
avatar
rayyan
Admin

Messages : 418
Points : 1262
Date d'inscription : 22/04/2010

http://bayane.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum